Le forum des fanas des Simca 1100 et Rancho
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 15 ... 27  Suivant
AuteurMessage
argad16
Admin
Admin


Nombre de messages : 8900
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Lun 18 Nov 2013, 11:14 am

Ca mérite une copie d'écran, mais je n'y crois pas, ce n'est pas possible, ça doit être une plaisanterie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phoz182
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 17086
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 35
Localisation : 82170 Bessens

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Lun 18 Nov 2013, 11:21 am

c'est clair j'ai pensé au fake aussi

_________________
Fabrice

Il y'a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents, dans la mémoire des vivants. Jean d'Ormesson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simca1100.forums1.net
AL 76
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Lun 18 Nov 2013, 11:37 am

phoz182 a écrit:
Al confond avec la plaque d'identification! Laughing
Ben, j'ai la plaque d'identification noir avec le N° série, ...... 2 ou 3 étiquettes collées sur la joue d'aile et une plaque d'environ 10 cm de long sur 2 cm de haut avec les coins arrondis "soudée sur le haut de la joue d'aile avant droite avec divers N° dessus, le tout peint en Orange".

Voici cette fameuse plaquette, entre le sticker et l'aile, désolé pour les pixels c'est une capture sur une vieille vidéo !!


Si j'ai 5 mn cet après midi j'irais jeté un oeil sous le capot   Wink


Dernière édition par AL 76 le Jeu 23 Jan 2014, 9:45 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
argad16
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8900
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Lun 18 Nov 2013, 11:51 am

Non, ce n'est pas ça. L'étiquette peinture fait 6 par 9cms environ et se trouverait plutôt sur l'avant de la joue d'aile droite.
Mais (au cas où tu n'aurais pas tout suivi), elle était simplement faite en papier collé et elle a le plus souvent disparu faute de pouvoir résister au temps...

_________________
Everything dies, baby that's a fact, but maybe everything that dies someday comes back
Bruce Springsteen (Atlantic city / Nebraska - 1982)

Se suicider ! Mais on passe sa vie à le faire !
Louis Scutenaire (Mes inscriptions, Gallimard, 1945)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subax
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 4487
Date d'inscription : 28/05/2008
Age : 51
Localisation : Nimes 30

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Lun 18 Nov 2013, 12:02 pm

argad16 a écrit:
Non, ce n'est pas ça. L'étiquette peinture fait 6 par 9cms environ et se trouverait plutôt sur l'avant de la joue d'aile droite.
Mais (au cas où tu n'aurais pas tout suivi), elle était simplement faite en papier collé et elle a le plus souvent disparu faute de pouvoir résister au temps...
Joue d'aile gauche plutôt Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
argad16
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8900
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Lun 18 Nov 2013, 12:55 pm

Subax a écrit:
argad16 a écrit:
Non, ce n'est pas ça. L'étiquette peinture fait 6 par 9cms environ et se trouverait plutôt sur l'avant de la joue d'aile droite.
Mais (au cas où tu n'aurais pas tout suivi), elle était simplement faite en papier collé et elle a le plus souvent disparu faute de pouvoir résister au temps...
Joue d'aile gauche plutôt Wink 
Eh bien ça doit dépendre de l'époque alors (et c'est un peu pour ça que je disais "plutôt sur l'avant de la joue d'aile droite", afin de ménager des compléments d'info).
Sur la Narval (donc 1980), c'est bien à l'avant de la joue droite :


_________________
Everything dies, baby that's a fact, but maybe everything that dies someday comes back
Bruce Springsteen (Atlantic city / Nebraska - 1982)

Se suicider ! Mais on passe sa vie à le faire !
Louis Scutenaire (Mes inscriptions, Gallimard, 1945)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subax
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 4487
Date d'inscription : 28/05/2008
Age : 51
Localisation : Nimes 30

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Lun 18 Nov 2013, 1:12 pm


Sur Ti en 1974 : Joue d'aile gauche, sur ..... l'arrière Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phoz182
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 17086
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 35
Localisation : 82170 Bessens

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Lun 18 Nov 2013, 1:51 pm

sur la mienne y'a plus rien comme ca au moins....

_________________
Fabrice

Il y'a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents, dans la mémoire des vivants. Jean d'Ormesson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simca1100.forums1.net
argad16
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8900
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Lun 18 Nov 2013, 6:27 pm

phoz182 a écrit:
sur la mienne y'a plus rien comme ca au moins....
Que tu dis. Moi non plus ya plus rien apparemment, sauf la trace sur la peinture. La colle a marqué la matière et ce n'est pas parti, ni au polish, ni à l'essence, ni à rien.
Donc il n'est pas impossible que tu puisses retrouver l'emplacement (en lumière rasante par exemple)...

_________________
Everything dies, baby that's a fact, but maybe everything that dies someday comes back
Bruce Springsteen (Atlantic city / Nebraska - 1982)

Se suicider ! Mais on passe sa vie à le faire !
Louis Scutenaire (Mes inscriptions, Gallimard, 1945)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratus
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 25/01/2013
Age : 62
Localisation : Seine St Denis / Haute Marne

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Lun 18 Nov 2013, 8:53 pm

Je confirme sur ma 70s l'emplacement doit etre sur le coté gauche avant la plaque rivetée comme sur la TI de Subax:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
argad16
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8900
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Lun 18 Nov 2013, 9:12 pm

C'est donc bien générationnel : concept à la mode !! Wink 



_________________
Everything dies, baby that's a fact, but maybe everything that dies someday comes back
Bruce Springsteen (Atlantic city / Nebraska - 1982)

Se suicider ! Mais on passe sa vie à le faire !
Louis Scutenaire (Mes inscriptions, Gallimard, 1945)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
argad16
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8900
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Sam 23 Nov 2013, 2:49 pm

Grâce à Gianpolo, la Narval a désormais son étiquette code peinture.

jap jap jap 



Qui a rejoint celles d'origine qui avaient survécu :





Mais aussi une autre refabrication que l'on doit à Thierry92 :




Ou encore un extraction de mes réserves :



Cette dernière est un peu désynchronisée car plus révélatrice de années 50-60, mais j'en ai plein...

A part ça, j'ai découvert la bobine Valéo neuve dans cet état :



Alors, cause ou conséquence ? Pas cause sans doute mais c'est lié au fait que ça ne gaze toujours pas correctement. J'ai bien évidemment remis celle d'origine (qui n'était pas défectueuse à coup sûr, je l'avais remplacée pour justement tenter d'éliminer des causes) immédiatement.

_________________
Everything dies, baby that's a fact, but maybe everything that dies someday comes back
Bruce Springsteen (Atlantic city / Nebraska - 1982)

Se suicider ! Mais on passe sa vie à le faire !
Louis Scutenaire (Mes inscriptions, Gallimard, 1945)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
purcit
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI


Nombre de messages : 15157
Date d'inscription : 18/12/2009

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Sam 23 Nov 2013, 3:41 pm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stratus
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 25/01/2013
Age : 62
Localisation : Seine St Denis / Haute Marne

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Sam 23 Nov 2013, 6:26 pm

Trés beau tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phoz182
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 17086
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 35
Localisation : 82170 Bessens

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Sam 23 Nov 2013, 7:12 pm

Comme je le dis de plus en plus souvent, tant que ca marche on ne touche pas.... On nous refabrique tellement de merdes...

_________________
Fabrice

Il y'a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents, dans la mémoire des vivants. Jean d'Ormesson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simca1100.forums1.net
fab16
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 1200
Date d'inscription : 17/05/2012

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Sam 23 Nov 2013, 9:40 pm

heu sauf erreur de ma part, l'étiquette n'est pas collée dans le bon sens, comme à l'origine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
argad16
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8900
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Sam 23 Nov 2013, 9:56 pm

Eh bien, comme je n'avais pas de modèle, je me suis tâté, mais il m'avait paru plus logique qu'elle soit dans ce sens, sinon pour en lire le contenu, avec le capot, faut se tordre le cou (enfin disons que ça paraît moins évident).


Edit : erreur, si j'avais bien cherché, j'avais un modèle certifié :



Merci d'avoir relevé la bourde. Je vais rectifier ça.

_________________
Everything dies, baby that's a fact, but maybe everything that dies someday comes back
Bruce Springsteen (Atlantic city / Nebraska - 1982)

Se suicider ! Mais on passe sa vie à le faire !
Louis Scutenaire (Mes inscriptions, Gallimard, 1945)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
argad16
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8900
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Mar 03 Déc 2013, 11:29 am

Sans surprise, sur la Narval, la montre ne fonctionne pas. Le faible kilométrage « ne fait rien à l’affaire » (comme disait Brassens à propos du temps, et justement ici, c’est le temps « qui fait »…).
Donc, comme je suis perfectionniste, cette histoire me chagrinait…

Il y a quelques mois, j’avais trouvé sur eBay, un vendeur hollandais qui avait trois montres de Simca 1100 neuve. J’étais au bureau et à l’époque il n'y avait pas de catalogues de pièces détachées en ligne Evil or Very Mad ). Le temps de vérifier le soir à la maison laquelle des trois (et d’abord, « si une des trois ») convenait pour mon propre montage (ce qui était le cas), évidemment, la montre ad hoc était vendue. rage 

NB : à ce jour, il en reste une sur trois en vente (prix en baisse, c’était 45 chaque de mémoire).



Récemment, une montre neuve de Simca 1100 pointe le bout de son nez sur le même site. Je la mets dans les objets à surveiller.
C’est une Véglia (c’est conforme pour moi) mais n’est pas le bon modèle pour un bloc d'instruments phase 2. De plus, le vendeur indique « non testée » (c’est une mention handicapante car je me souviens bien de ma montre neuve de 404 achetée auprès du musée Peugeot et qui a fonctionné… deux jours).
Je lui demande s’il peut la brancher pour voir et il confirme qu’elle fonctionne. Comme il modifie la page eBay en conséquence, je m’attends à de la concurrence sur l’enchère.
Ben non, personne. Donc je tope pour le prix de base (15 €). Mais, me direz-vous, pourquoi ? puisque ce n’est pas le bon modèle.

Taratata. Qu’est-ce qui n’est pas conforme ? La façade (trop grand diamètre), les aiguilles (trop grandes et deux contre trois), le mode de réglage (curseur décalé contre vis centrale).

La Véglia de tdb phase 2 : 00244 379 9900


La Véglia de l’annonce : 00244 360 9900



(NB : je la paye finalement moins cher que son prix d’origine, même port compris)

De face, certes, ce n’est pas bon, mais…

Avant la fin  de l’enchère, j’avais évidemment extrait une Véglia de Rancho (même modèle que sur la Narval) d’un bloc d’instruments. Vues par l’arrière, ces deux Véglia aux façades différentes (et mode de réglage également) étaient identiques. Le capotage est le même (je n’en illustre qu’un) :


Un démontage plus avancé montrait qu’il y a deux parties dans la Véglia de tdb phase 2 : un module électronique situé sur l’arrière et indépendant du module mécanique.
Or manifestement c’est le module électronique qui ne fonctionnait plus sur la montre démontée (la partie mécanique semblait tourner correctement en actionnant la plus grande des roues crantées pouvant être atteinte avec un tournevis fin).

Le fautif c’est lui :


Le mouvement entre la partie électronique et la partie mécanique est créé par aimantation. Les deux disques désignés par les flèches noires sur la photo précédente sont actifs de manière alternée et cela entraîne la partie mécanique par l’intermédiaire de la roue désignée par la flèche jaune, roue elle-même équipée de petits aimants :


Le mécanisme interne ayant donc de grandes chances d’être identique ou suffisamment proche entre les deux modèles pour tenter quelque chose, j'ai acheté.


La montre neuve est arrivée hier. Test batterie : confirmation, elle fonctionne.

On joue donc au switch. Le module électronique de la neuve passe sur l’ancienne.
On branche et on prie le bon dieu des bricoleurs du mois de décembre.

Au départ, ça a du mal à décoller, mais ça démarre. Cependant ça ne va pas fort. La petite aiguille joue à « un coup j’avance, un coup j’avance plus » (elle est à la mode « politique » du moment, mais elle ne recule pas, c'est déjà ça Laughing ).

Je remarque alors un linguet mobile ici :


Il semble « freiner » le ressort qui est mis en mouvement lorsque l’ensemble de la mécanique se met en marche (en tout cas il le touche et ce ressort n’est pas circulaire alors que la course du linguet l’est *). Je déplace donc le linguet. Ca va mieux.
(* Quelle est sa fonction précise ? Il se pourrait bien qu’il agisse sur la vitesse du mouvement d’horlogerie donc sur que ce soit un réglage de retard/avance…, d’où sa position centrée, donc neutre, constatée sur les deux mécanismes. Le décaler joue peut-être dans un sens et dans l'autre).

Donc, ça marche… du moins a priori. Pas eu le temps d’en faire plus hier soir.

Avant d’imaginer réinstaller cette montre (ou une autre car ce petit chantier a été fait sur la première montre de Rancho que j’ai piochée dans le stock, et celle de la Narval devra être déposée donc le même montage peut être refait pour voir si « des fois » elle marcherait mieux ou ne serait pas plus belle), je vais procéder à un test prolongé sur une batterie 12volts de torche électrique car il se peut que l’heure soit assez folle, comme il se peut que ça ne fonctionne pas longtemps. A suivre…

[voir un autre sujet ici : http://simca1100.forums1.net/t84-habitacle-les-montres-veglia-des-1100-ti]

_________________
Everything dies, baby that's a fact, but maybe everything that dies someday comes back
Bruce Springsteen (Atlantic city / Nebraska - 1982)

Se suicider ! Mais on passe sa vie à le faire !
Louis Scutenaire (Mes inscriptions, Gallimard, 1945)


Dernière édition par argad16 le Jeu 26 Juin 2014, 7:25 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phoz182
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 17086
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 35
Localisation : 82170 Bessens

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Mar 03 Déc 2013, 11:40 am

quand je pense qu'il faut que je répare ca sur la ES aussi... sans compter la jauge de température qui ne fonctionne pas....

enfin faudrait déjà que je comprenne comment se démonte le bloc compteur

_________________
Fabrice

Il y'a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents, dans la mémoire des vivants. Jean d'Ormesson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simca1100.forums1.net
argad16
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8900
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Mar 03 Déc 2013, 11:54 am

Ayant poussé les observations un peu plus loin, je pense même qu'il est possible d'adapter l'intégralité de la montre (bloc électro + mécanique).
La fixation sur la façade est identique. Le curseur de réglage déporté peut être adapté de la version 2 sur la version 1 (c'était déjà conçu pour).

Le truc qui me stoppe à ce stade est de parvenir à retirer les aiguilles (sans tout péter, bien sûr). Aussi bien sur l'une que sur l'autre, ça ne vient pas (ça doit pourtant simplement être enfoncé sur l'axe).

_________________
Everything dies, baby that's a fact, but maybe everything that dies someday comes back
Bruce Springsteen (Atlantic city / Nebraska - 1982)

Se suicider ! Mais on passe sa vie à le faire !
Louis Scutenaire (Mes inscriptions, Gallimard, 1945)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arno86
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 2867
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 45
Localisation : 86350 JOUSSE

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Mar 03 Déc 2013, 12:50 pm

fou toujours aussi dingue ce J-P Twisted Evil 

Tu vas être de corvée pour réparer toute les horloges d'ici ddr 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
argad16
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8900
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Mar 03 Déc 2013, 2:20 pm

Le problème serait de trouver des mécanismes neufs

_________________
Everything dies, baby that's a fact, but maybe everything that dies someday comes back
Bruce Springsteen (Atlantic city / Nebraska - 1982)

Se suicider ! Mais on passe sa vie à le faire !
Louis Scutenaire (Mes inscriptions, Gallimard, 1945)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phoz182
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 17086
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 35
Localisation : 82170 Bessens

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Mar 03 Déc 2013, 2:28 pm

moi je veux bien un tuto sur la dépose du bloc compteur tiens, même si j'ai une vague idée de comment qu'on fait...

_________________
Fabrice

Il y'a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents, dans la mémoire des vivants. Jean d'Ormesson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simca1100.forums1.net
argad16
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8900
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Mer 04 Déc 2013, 4:04 pm

argad16 a écrit:
...je vais procéder à un test prolongé sur une batterie 12volts de torche électrique car il se peut que l’heure soit assez folle, comme il se peut que ça ne fonctionne pas longtemps. A suivre…
Ne vous emballez pas. J'avais raison de mettre des bémols...

...ce matin, au début de l'action, pas moyen de faire fonctionner correctement la montre reconstituée sur la base du module électronique neuf et du mécanisme ancien (que l'on va appeler le mulet ou montre-test). On est revenu tout d'abord à "un coup, j'avance, un coup j'avance plus, et ça repart, peut-être ou pas...". De plus la position de l'ensemble semble interférer (faire des roues arrières ou rouler sur deux roues latérales genre Jean Sunny, voire des tonneaux Laughing = plus de mouvement d'horlogerie).

Donc, test de vérif, je remonte la montre neuve telle que reçue. Elle me fait les mêmes saloperies. Veut pas démarrer, démarre, puis se bloque.
Je redémonte, je remonte. Elle repart mais fait un bruit de comtoise (qui n'existait pas avant et que supprime en repositionnant légèrement vers le faut le module électronique sur les axes de fixations).
Je l'ai mise en test pendant deux heures puis arrêtée volontairement. Bon, celle-ci fonctionne de nouveau.

Pendant ce temps, je zieute le mulet en détail. Je vois que les deux petits aimants de la roue crantée sont décalés sur la roue. Collés d'origine, ils ne le sont plus. Donc ils tiennent toujours (puisque magnétiques) mais occupent des positions fantaisistes. Je les recolle à la cyanolite (avec comme modèle la position sur la roue de la neuve).





Une fois le test de la neuve stoppé, je tente d'adapter le bloc complet de la neuve sur la montre mulet en ne changeant que la façade.
Sur ce point, c'est clair : transposition impossible du mécanisme entier de la neuve (tableau phase 1) sur le mulet (tableau phase 2). La partie mécanique (entrainement des aiguilles derrière la façade) n'est pas exactement identique.
Piste fermée.
(évidemment durant cette opération : au démontage je casse la petite aiguille de la montre mulet -c'est remédiable- puis au remontage, je lui casse l'axe de l'engrenage de mise à l'heure (en plastique) -c'est irrémédiable-, donc celle-ci : à la benne ; ce fut vachement utile de recoller les aimants à leur bonne place). rage rage 


Je suis donc aller chercher une autre montre dans le stock.

Mathieu dit dans le sujet précité que "lorsqu'elles ne fonctionnent plus, il semblerait que ce soit le circuit électrique qui fatigue avec le temps, et parfois le balancier qui se bloque."

Pour la première montre, c'était bien le module électronique (puisque le remplacement par le module de la neuve redonne vie, même imparfaitement).
Quant à la deuxième, une fois branchée elle se met à chanter (oui, le module émet un petit bruit genre chant de mouette, donc si aucun bruit = HS, ça au moins c'est facile) mais sans avancer. C'est donc apparemment la partie mécanique qui a un problème. Je pousse le balancier (la roue métallique) à la main et elle repart. Donc mise en test prolongé.

Va-t-elle fonctionner de manière durable ? Rien n'est moins sûr car on entend de temps en temps des petits clics mécaniques comme s'il y avait des points durs (toujours aux mêmes endroits). Elle tourne pourtant correctement pendant 2 petites heures puis elle s'arrête : mécaniquement MAIS aussi électroniquement. Plus rien, pas de chant de mouette. Mierda.
Donc je désolidarise le module électro de la partie méca : non seulement les deux petits aimants sont là-aussi décollés, mais bingo, l'axe de la roue est sorti de son logement. Quand ? Pourquoi ? et surtout pourquoi tant de haine ? (et en plus l'ampoule de ma lampe frontale crame, c'est la dernière, je n'en ai plus d'avance, je n'y vois plus).
fight 

Pas moyen de remettre ce balancier en place. Enfin si, mais il n'y tient pas. On dirait que l'axe est trop court. Il y a manifestement quelque chose de cassé ou de manquant, bien que par comparaison avec les autres, c'est correct, donc je n'identifie pas la cause. Partie mécanique du mulet n° 2 = HS.

Reste le module électronique de ce mulet n° 2. Il chantait ce matin. Est-il toujours de ce monde ? le meilleur moyen de le savoir est de le tester sur la montre neuve. Bon, il est mort aussi. Il ne chante plus. Sidérant : je n'ai fait que brancher la montre et la laisser faire. Puis tout s'est arrêté. L'hypothèse serait que le balancier étant défectueux, le mouvement n'était pas correct, il s'est bloqué et la partie électronique a "grillé" ?? je ne vois que ça.

A ce stade, ce n'est plus de la fragilité, c'est de l'acharnement. Je suis persévérant, mais là, le doute me gagne, le découragement aussi. J'ai une comtoise du XIXème (siècle pas arrondissement) : elle fonctionne depuis bientôt 200 ans et n'a sans doute jamais vu un horloger. Je vais la coller dans la bagnole oui… (zut, faudrait un toit-ouvrant).

A un certain moment "j'me voyais déjà en haut de l'affiche avec deux montres en état". Retour à la case départ (ou presque parce que tout ça, c'est quand même du progrès). Ca me gave. Je mets de côté sinon, ça va valser…

_________________
Everything dies, baby that's a fact, but maybe everything that dies someday comes back
Bruce Springsteen (Atlantic city / Nebraska - 1982)

Se suicider ! Mais on passe sa vie à le faire !
Louis Scutenaire (Mes inscriptions, Gallimard, 1945)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier 2B
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 8408
Date d'inscription : 24/01/2008
Localisation : Borgo 20290 et Vosges 88140 qqf

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Mer 04 Déc 2013, 4:47 pm

Il fut un temps, la montre de la ES - si, si - fonctionnait  en  émettant un pchout, pchout ! assez bruyant..
Je  vois  que  tu commences à savoir  ce  que  je  ressens à  propos  de   la ES!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PHIL.52
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 3859
Date d'inscription : 05/02/2009
Age : 53
Localisation : haute marne

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Mer 04 Déc 2013, 6:04 pm

Excellente description du bruit de la montre Laughing ,c'est vraiment ca et légèrement sourd

_________________
phil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier 2B
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 8408
Date d'inscription : 24/01/2008
Localisation : Borgo 20290 et Vosges 88140 qqf

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Mer 04 Déc 2013, 6:08 pm

On se  demande  ce  qu'on entend  au début  parce  que  c'est  assez  peu  horloger  comme  bruit .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
argad16
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8900
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Mer 04 Déc 2013, 6:34 pm

Persevare humanum es.

Je reviens du stock. J'ai extrait cette fois la montre du Rancho n° 1 (le vrai Laughing ).

Oeuf corse, it doesn't fonctionne tel quel (me souvenais plus si oui ou non, comme ça c'est clair).

Donc, apport du module neuf qui fonctionne : on branche, ça se met à ... attendez, je remonte vers le message d'Olivier, ... pchou-pchouter. Espoir, mais... ça n'entraîne pas le mécanisme.

Pourtant lorsqu'on actionne le balancier à la main (en le lançant, il s'agite pour quelques mouvements grâce au ressort qui le ramène et le relance jusqu'au freinage inévitable), la petite aiguille se meut assez correctement (donc la partie mécanique n'est pas grippée quelque part).
Comme par ailleurs le dit module actionne parfaitement le mécanisme de la montre neuve, c'est donc bien qu'il a un sacré p...n de truc qui cloche.

Agaçant... comme disait la Bégum.

_________________
Everything dies, baby that's a fact, but maybe everything that dies someday comes back
Bruce Springsteen (Atlantic city / Nebraska - 1982)

Se suicider ! Mais on passe sa vie à le faire !
Louis Scutenaire (Mes inscriptions, Gallimard, 1945)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier 2B
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 8408
Date d'inscription : 24/01/2008
Localisation : Borgo 20290 et Vosges 88140 qqf

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Mer 04 Déc 2013, 6:52 pm

Non, perseverare diabolicum  est !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
purcit
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI


Nombre de messages : 15157
Date d'inscription : 18/12/2009

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Mer 04 Déc 2013, 7:05 pm

En fait, la grande expertise de de Jean-Pierre est universellement connue.oui 

Sûrement vous n'avez pas oublié, le célèbre film réalisè à ce sujet....study 




top top top top top top top top top top top top top top top top top top top 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
argad16
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8900
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   Mer 04 Déc 2013, 7:24 pm

Bravo pour rien dans l'immédiat... Résultats non satisfaisants, mais c'est didactique.

Oui Olivier, "Errare humanum est, perseverare diabolicum"
(c'était une adaptation volontaire, mais j'ai écrit es eu lieu de est, mea culpa).

_________________
Everything dies, baby that's a fact, but maybe everything that dies someday comes back
Bruce Springsteen (Atlantic city / Nebraska - 1982)

Se suicider ! Mais on passe sa vie à le faire !
Louis Scutenaire (Mes inscriptions, Gallimard, 1945)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Talbot 1100 GLS 1981 : mon chalutier Narval à la milanaise [Tome 2]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 27Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 15 ... 27  Suivant
 Sujets similaires
-
» Essai contact kz 1100 A 1981
» Présentation
» Nombreuses pièces 1100 GPZ 1981 [tout vendu]
» ESSAI RETRO : Suzuki GSX 1100 (1979-1981)
» Essai 1100 GPZ MJ 495 fevrier 1981

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Simca 1100 :: La SIMCA 1100 :: Vos 1100 d'origine-
Sauter vers: