Le forum des fanas des Simca 1100 et Rancho
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La véritable histoire de la simca 1100

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Olivier 2B
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI


Nombre de messages : 8408
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Ven 06 Avr 2012, 9:16 pm

Tout ceci est rigoureusement historique puisque Phoz l'a inventé dirait Boris Vian.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jet63
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 2453
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 46
Localisation : 63 Pont-du-Château

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Sam 07 Avr 2012, 8:21 am

Hello Smile

Cette interprétation de l'histoire méritte un long métrage en tout cas Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asa63000.wifeo.com/
Jet63
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 2453
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 46
Localisation : 63 Pont-du-Château

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Mar 08 Mai 2012, 7:36 pm

Et, il y a une suite à venir ?? En tout cas, je l'attends avec impatience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asa63000.wifeo.com/
phoz182
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 17086
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 35
Localisation : 82170 Bessens

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Mar 08 Mai 2012, 11:41 pm

ca va viendre ddr dès que je sortirais la tête de l'eau.

_________________
Fabrice

Il y'a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents, dans la mémoire des vivants. Jean d'Ormesson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simca1100.forums1.net
Fredoldschool
pilote 1100 special
pilote 1100 special


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 47
Localisation : Bretagne - 35

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Sam 19 Mai 2012, 10:04 pm

Stupéfiant Enfin la vérité historique révelée! Vivement la suite!!!

Et ça, je l'afficherais bien en grand dans le garage tellement c'est beau cheers Le problème, c'est que je n'ai que des anciennes à propulsion.

"les roues motrices, c'est comme les couilles, ça va par paire et c'est devant, seuls les pédés les ont au cul".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jet63
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 2453
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 46
Localisation : 63 Pont-du-Château

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Sam 19 Mai 2012, 10:09 pm

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asa63000.wifeo.com/
phoz182
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 17086
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 35
Localisation : 82170 Bessens

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Sam 19 Mai 2012, 10:48 pm

Fredoldschool a écrit:
Stupéfiant Enfin la vérité historique révelée! Vivement la suite!!!

Et ça, je l'afficherais bien en grand dans le garage tellement c'est beau cheers Le problème, c'est que je n'ai que des anciennes à propulsion.

"les roues motrices, c'est comme les couilles, ça va par paire et c'est devant, seuls les pédés les ont au cul".
fistoldschool nous avoue ses penchants déviants à grand coup de pont arrière beuh

_________________
Fabrice

Il y'a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents, dans la mémoire des vivants. Jean d'Ormesson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simca1100.forums1.net
Olivier 2B
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 8408
Date d'inscription : 24/01/2008
Localisation : Borgo 20290 et Vosges 88140 qqf

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Sam 19 Mai 2012, 10:50 pm

Pour la citation d'Audiard, c'est pas deux intellectuels ?

Qui va dire aux rallymens d'antan que pour la plus part d'entre eux, c'est rien que des pédés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fab16
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 1200
Date d'inscription : 17/05/2012

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Sam 19 Mai 2012, 10:51 pm

phoz182 a écrit:
Fredoldschool a écrit:
cheers Le problème, c'est que je n'ai que des anciennes à propulsion.

"les roues motrices, c'est comme les couilles, ça va par paire et c'est devant, seuls les pédés les ont au cul".
fistoldschool nous avoue ses penchants déviants à grand coup de pont arrière



Mais rassure nous , pour le reste ça va c'est devant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fredoldschool
pilote 1100 special
pilote 1100 special


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 47
Localisation : Bretagne - 35

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Sam 19 Mai 2012, 11:21 pm

phoz182 a écrit:
fistoldschool nous avoue ses penchants déviants à grand coup de pont arrière

Pas oldschool le fist Suspect

Fab16 a écrit:
 Mais rassure nous , pour le reste ça va c'est devant

J'ai arrêté le Viagra. Gagner 3mn sur 6h30 ça ne valait pas le coût/coup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fredoldschool
pilote 1100 special
pilote 1100 special


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 47
Localisation : Bretagne - 35

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Sam 19 Mai 2012, 11:31 pm

Olivier 2B a écrit:
Pour la citation d'Audiard, c'est pas deux intellectuels ?

Qui va dire aux rallymens d'antan que pour la plus part d'entre eux, c'est rien que des pédés ?

Si, ceux sont deux intellectuels et brut au lieu de con dans '"un taxi pour Tobrouk". Je supprime pirat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jet63
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 2453
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 46
Localisation : 63 Pont-du-Château

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Dim 16 Sep 2012, 1:08 pm

UP UP UP !!! C'est pour quand la suite ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asa63000.wifeo.com/
phoz182
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 17086
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 35
Localisation : 82170 Bessens

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Dim 16 Sep 2012, 10:25 pm

Pouh j en sais rien un soir de cette semaine peutnetre

_________________
Fabrice

Il y'a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents, dans la mémoire des vivants. Jean d'Ormesson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simca1100.forums1.net
phoz182
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 17086
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 35
Localisation : 82170 Bessens

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Mar 25 Sep 2012, 2:06 pm

phoz182 a écrit:
phoz182 a écrit:
3) 1967, l’année du lancement
Début 1967 Steph du 71 Nadot s’impatiente, il a l’impression que le projet n’avance pas. Il convoque le BE un soir aux folies bergères et s’exprime en ces termes : « La sortie d’une auto valable, c’est comme un apéro, ca ne peut pas attendre bordel ! Alors sortez-vous les doigts du cul bon dieu ! ». De ce fait, assez rapidement deux prototypes sont prêts, un est confié à Phoz Costa qui va avoir pour mission de parcourir le plus de kilomètres possibles pour en tester la fiabilité, le deuxième est confié à Argad 16 de Forcrand et Ssorg Paget qui vont l’examiner sous toutes les coutures pour voir les améliorations éventuelles à apporter.
Phoz Costa se rend compte assez vite qu’un aller-retour par jour chez la grande Lulu n’est pas suffisant pour aligner de la borne de manière valable. « Cette auto doit avaler autant de kilomètres de bitume que Gina Lolobrigida a avalé de kilomètres de bite. » se dit-il.
Après un mois à tourner sur l’anneau de Montlery, ou la 1100 atomise tout ce qui roule en termes de performance et de comportement, il décide donc de parcourir l’Europe et l’Afrique du nord. Il commence par les grandes villes du Maghreb : Marseille, Toulon et Agadir. Sur place la côte de popularité de la 1100 est grande et nombreux sont les margoulins qui souhaitent l’échanger contre quelques chèvres ou des chameaux, l’un d’entre eux proposa même sa femme ! Phoz refusa, n’ayant pas eu le droit de déballer la marchandise. De plus, la Djellaba lui donnait l’impression de trimbaler un sac poubelle Albal (De dernière génération d’accord, mais sac poubelle quand même…). Phoz avait pris soin d’emporter avec lui quelques pièces de 504/404/403 pour amadouer les badauds et calmer les velléités des voleurs de 103 SP kités.
Les routes du magrheb mirent en exergue les excellentes qualités routières de la 1100. Tenue de cap excellente, freinage de bon aloi. Toutefois le roulis est prononcé, et la motricité dans les dunes assez perfectible. Le moteur à bas taux de compression peut fonctionner à l’urine de chameau ou au sperme de bédouin, ce qui est un avantage dans ces recoins reculés où les stations service ne sont pas légion. L’intérieur tissus et le tableau de bord résistent assez bien aux températures élevées, contrairement au conducteur, obligé de traverser le bled à 140 km/h toutes vitres ouvertes pour se rafraichir un peu. De ce fait quelques poules écrasées viendront entacher ce bilan et la carrosserie de l’auto (qui montra cependant sa bonne résistance).

Après le Maghreb, Phoz Costa remonte plus au nord en Italie. Aux pays des moustachus en costard rayé, il fait une halte à Imola pour un test sur les pneumatiques. La 1100 est équipée de Michelins, ils sont suffisants pour la renault6 qui ne dépasse pas les 110. Pour la 1100 Phoz Costa n'est pas satisfait : "ces pneus vieillissent bien, tiennent dans le temps, mais bordel au dessus de 210 km/h impossible de lâcher le volant en ligne droite pour se gratter les couilles, la voiture vibre comme un sextoy avec des piles neuves, c'est l'enfer "

Il prends l'initiative de contacter Gianpaolo di targa florio, ingénieur chez Kléber, pour voir ce qu'il est possible de faire. Celui-ci après un essai des pneus et un essai de l'auto déclare: "Même une DS ne tiendrait pas la route avec ces merdes, c'est juste bon a mettre sur des Ford".

A force de pizzas et de chianti, les deux compères mettent au point le V10, V pour "Victory" et 10 pour le nombre de cuites qu'ils ont pris avant de sortir un dessin de la sculpture valable. "Maintenant, même bourrés comme des coings, la sortie de route est impossible. Boire ou conduire, pourquoi choisir, en 1100 on peut faire les deux!" déclarera Phoz Costa.

Inutile de dire que Poissy fut largement satisfait de ce progrès et que Gianpaolo di targa florio fut débauché (il l'était déjà un peu quelque part ) fissa.

La présentation officielle de la Simca 1100 en France eut lieu lors du Salon de Paris qui se tint Porte de Versailles du 5 au 15 octobre 1967, Messieurs Héreil et Steph-du-71 Nadot présentant la voiture au Général de Gaulle, Président de la République, le vendredi 6 octobre. Celui-ci déclara "Dans ma jeunesse, j'aurais aimé piner de la greluche dans une caisse comme ca, plutôt que de me geler les noix dans les taxis de la Marne" (Phist52 aura au moins evité les vieilles guimbardes).

Ce même jour était organisée au Bourget une présentation sur 12 000 m2 du nouveau modèle à laquelle 7 000 personnes furent invitées ! En parallèle, la 1100 était présentée à partir du 3 octobre dans le cadre du magasin des Champs-Elysées, complètement rénové pour la circonstance.

Et pour ne rien gâcher, les débuts commerciaux de la Simca 1100 se montrèrent vite à la hauteur de l’enthousiasme perceptible lors de ces 1ères présentations officielles.

4/1968-1973: Drogue, Larzac, chèvres et pauvreté.

Comme on l'a dit precedemment, les début commerciaux de la 1100 sont prometteurs, malgré sa conception virile destinée aux seuls vrai hommes, la clientèle homosexuelle et hyppie afflue malgré tout dans les diverses concessions, considérant, comme le dit très justement Tarl Lagerfist (grand couturier de l'époque) que "la R6 a été concue par un couturier de H&M un lendemain de cuite et la simca 1000 est tellement démodée que même le dernier des chasseurs n'en voudrait pas".

L'auto se vend donc bien mais le fait qu'elle plaise au plus grand nombre nuit à l'image de la marque. Selon Héreil et Steph-du-71 Nadot "la voiture homosexuelle est l'apanage du seul constructeur Renault", leur voeu sera exaucé en 1973 avec la sortie de la R5. D'ici là tout est fait pour attirer une clientèle plus familiale, le break sort assez rapidement, c'est une vraie reussite esthétique et modulaire à l'instar de la berline mais avec le volume en plus. Les hyppies ne sont pas non plus oubliés, on sort le VF1 et puis en 73 le VF2/VF3 permettant le transport de chèvres et d'herbes hallucinogènes, seul reproches de ces derniers sur ces versions: l'allume cigare n'est pas de série... il est donc assez génant de chercher son briquet dans sa poche trouée en roulant à une vitesse raisonnable sur la corniche des Cevennes.

Le hyppie étant considéré comme un pauvre, Simca, par mesquinerie, ne mettra jamais l'allume cigare en série malgré les plaintes. Ceci dit, il est important de noter que le taux de compression de ces utilitaires est abaissé afin de leur permettre de fonctionner à l'urine de junkie, délicate attention.

Il existe malgré ce succès et les nombreuses finitions/versions proposées, deux reproches couramment faits à la simca 1100

- Elle n'est pas assez puissante mécaniquement parlant pour impressionner de la belette en sortie de boite

- Elle consomme bien trop pour les pauvres

L'équation est bien trop difficile à résoudre, le catalogue est encore élargi:

- apparition de la ls 5cv pour les pauvres, elle n'avance pas, elle ne consomme rien, la finition ne dépareille pas avec le pantalon velour usé et la chemise à carreaux percée du propriétaire, sans compter la couleur des jantes qui reprend celle des dents du fumeur Smicard de 50 piges.

- apparition de la 1100 spéciale, d'abord en 1200 cm3 avec deux doubles carbus. Elaborée par Mathieu Viollet et Bruno09, elle est jugée "pas assez coupleuse à bas régime pour burner en 4eme au feu rouge" par Phoz Costa. La copie est revue 1 an plus tard, la cylindrée est revue à la hausse, un seul carbu double. La puissance est la même, mais dispo à plus bas régime.

_________________
Fabrice

Il y'a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents, dans la mémoire des vivants. Jean d'Ormesson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simca1100.forums1.net
PHIL.52
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 3859
Date d'inscription : 05/02/2009
Age : 53
Localisation : haute marne

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Mar 25 Sep 2012, 2:28 pm



j'espere que la suite ne sera pas aussi longue a venir

_________________
phil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
argad16
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8900
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Mar 25 Sep 2012, 2:33 pm

Argh... Il a dégainé en pleine journée...

Toujours aussi poilant.

_________________
Everything dies, baby that's a fact, but maybe everything that dies someday comes back
Bruce Springsteen (Atlantic city / Nebraska - 1982)

Se suicider ! Mais on passe sa vie à le faire !
Louis Scutenaire (Mes inscriptions, Gallimard, 1945)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arno86
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 2867
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 45
Localisation : 86350 JOUSSE

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Mar 25 Sep 2012, 4:26 pm

magic c'est bon ça.. Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subax
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 4487
Date d'inscription : 28/05/2008
Age : 51
Localisation : Nimes 30

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Mar 25 Sep 2012, 4:28 pm

top

sygus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jules 22
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 5031
Date d'inscription : 28/05/2010
Localisation : 22 côtes d'armor

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Mar 25 Sep 2012, 6:12 pm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jet63
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 2453
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 46
Localisation : 63 Pont-du-Château

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Mar 25 Sep 2012, 6:31 pm

Enfin la suite de la belle aventure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asa63000.wifeo.com/
phoz182
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 17086
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 35
Localisation : 82170 Bessens

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Mer 12 Avr 2017, 6:16 pm

PHIL.52 a écrit:


j'espere que la suite ne sera pas aussi longue a venir


ddr:ddr:nooononnn!

4/ Ce que vous ne savez pas sur la 1100 special et Ti

Depuis les 5 dernières années, de nouveaux éléments ont été mis à jour par le SRTSO, certains documents étant tombés dans le domaine public plus ou moins licitement à force d'enquêtes acharnées. Nous avons donc aujourd'hui la primeur de vous faire partager ce pan de l'histoire longtemps galvaudé par une vérité complètement écrémée de sa substance la plus valable.

En 1970, la 1100 spécial est présentée comme un modèle nouveau. Tel un retraité habillé en survêtements décathlon, elle n'a de sportive que l'apparence. Si elle suffit aux puristes qui ne terminent jamais un rallye sous prétexte d'un pare brise cassé, la majorité de la clientèle n'est pas dupe: ça manque de couilles!!!  Malgré ça la 1100 Spécial reçoit cette année-là le premier prix de la sécurité, décerné par Femme actuelle.

Il est urgent de revoir la copie.

En effet, la jeunesse des 70's a besoin de son lot d'émotions, beaucoup de 1100 6cv équipées de kits MM (pour Moteur Moderne : kit carbu double corps + échappement spécifique) font le bonheur des apprentis pilotes dont un certain Deuchman Loeb dont le modèle très allégé par la corrosion est une arme redoutable... y compris pour choper le tétanos.

Rapidement le BE se met au travail, Georges Hereil devenu président de Chrysler France à frappé du poing sur la table: "Bande de trapanelles, sortez moi une caisse avec un moteur viril, une machine qui permettra à n'importe quel Paul Preboist de tringler de la cagole en sortie de boite et d'avoir des réductions chez Denise!"

Argad16 de Forcrand,  Steph-du-71 Nadot, Mathieu Viollet de Beaumont, Phoz182 Costa et Phil52 Scales se mettent rapidement au travail. Il faut une nouvelle spécial. "Il faut gonfler le moteur au moins autant que Pompidou ces derniers mois" déclarera Argad16.

Une première mouture économique est évoquée par Mathieu Viollet, l'homme aimant soigner les bourses :love et respecter les budgets, il propose un réalésage du moteur afin de faire grimper la cylindrée à 1294 cm3 et un seul carbu double corps. Si l'auto obtenue n'est pas plus puissante, elle est "bien plus souple à bas régimes et plus coupleuse, comme ma cb500 four kittée 650 qui puisse l'huile autant qu'une femme fontaine sa mouille".

Rapidement les compères font des essais avec des carburateurs de motos, des cylindrées plus importantes, une injection Kugelfischer...

- une version 1294 cm3 avec deux carbu double corps de 82 cv appelée SPECIAL II
- une version 1442 cm3 avec un carbu double corps de 80 cv qui sera abandonnée par son manque de caractère
- une version 1492 cm3 avec un carbu double corps de 85 cv finition Christophe Colomb. Le BE étant devenu friand de la Sauge des devins (Ramenée du Mexique par Phil52), cette auto en fera les frais : intérieur entièrement en bois, habitacle étanche, raie peinte sur le coffre, une tête de morue à la pointe du capot et un maquereau sur chaque côté. En outre le volant est remplacé par une barre de bateau, une casquette de pare brise bleue est posée et deux ancres servent de frein à main.  Le BE a toujours nié l'existence de cette auto, symbole même de sa déviance. Pourtant encore aujourd'hui, suite à sa destruction des éléments en ont été conservés par fétichisme : le SRTSO en veut pour preuve la casquette bleue qui orne la voiture d'Argad16 encore aujourd'hui.
- une version 1442 cm3 avec deux carbus double corps de 92 cv appelée TRES SPECIALE
- une version 1592 cm3 avec un carbu double corps de 92 cv
- une version 1592 cm3 avec deux carbus double corps de 99 cv

Sur chacune des cylindrées suivantes, 4 carbus simple de CB500 four ont étés adaptés pour essais: 1294, 1442, 1592 cm3 malgré les performances bien meilleures qu'avec les carbus weber, toutes sont abandonnées en raison de la sonorité moteur obtenue et des décibels engendrés : impossible à homologuer.

Au moment du choix de la version à présenter à la presse, Phoz182, en essais au Nurburgring prends une cuite avec un membre du BE de chez Volkswagen. C'est en vomissant dans une boite aux lettres avec son homologue, que phoz182 apprends par celui-ci l'existence d'un projet bien avancé d'une auto compacte du gabarit de 1100 : La Golf. Il s'en préparerait même une version sportive qui délaisserait les antiques carbus pour une injection. "L'injecteur, c'est comme une bite, précis et efficace, au bon endroit au bon moment, on a rien inventé de mieux que la bite en 25 siècles d'innovation"

Ayant enfin dessaoulé, Phoz182 est inquiet et en informe le BE. Le choix de la motorisation de la future spéciale est alors suspendu. Argad16 démonte alors l'injection de sa 404 et propose d'essayer de l'adapter sur la simca 1100. Mathieu Viollet, qui considère que l'injection n'a aucun avenir, refuse de travailler sur cette idée: "les mecs qui s'injectent de la dope n'ont aucun avenir, je ne vois pas par quel miracle, une auto à laquelle on injecte de l'essence en aurait un."

Argad16, Steph du 71 et phil52 équipent un 1592 de l'injection: celui ci développe alors fièrement 115 ch. L'équivalent en 1442 développe 105 cv. Ils sont conscient du trou qu'il y a entre une simple GLS et ces deux dernières versions... 45 cv d'écart entre la GLS et ce qui pourrait être la future spécial est énorme. Pour autant, ils estiment que le travail effectué ne doit pas être perdu. Ils décident de concert de proposer deux versions alors qu'une seule leur était demandée.

Ils proposent alors de conserver:

- La SPECIAL II avec son 1294 et ses deux carbus double corps de 82 cv
- La GTI avec un 1442 et une injection kugelfisher de 105 cv

Nous sommes en septembre 71. Georges Hereil est assez satisfait du travail effectué, malgré tout les Américains de part leur ingérence habituelle, condamnent de suite la version à injection et arguent que sur une auto aussi petite, les deux carbus double corps sont une hérésie : "faire une synchro des carbus sur une SM de temps en temps c'est compréhensible, pas sur une Simca 1100".... George Hereil aura beau répondre que les carbus, c'est comme les meules, ça va par paire ; son prêche ne sera pas entendu outre Atlantique.

C'est ainsi que la Special reste avec un 1294 et un carbu double corps. L'auto est cependant élue "attrape minettes" de l'année 72 par Turf Magazine.

La clientèle se montre satisfaite par cette nouvelle version. Les ventes sont très bonnes. Si la GLS ravit le père de famille assagi, le jeune beau préfèrera la spécial pour sa touche sportive, sa virilité et son besoin de liberté. 40 ans plus tard, les jeunes beaux, sont des vieux beaux, ce sont même parfois des pépés qui ont juste oublié de s'acheter une BX.

Malgré tout ces deux versions restent inaccessibles aux pauvres qui roulent en GL ou en LS.

En 1972, Phil52, n'ayant pas digéré l'abandon d'un projet GTI par Simca, tente de se suicider en avalant les chevrons volés sur la calandre nid d'abeille d'une GS 1015 appartenant à Phoz182. Il réchappe de justesse à la mort, il est depuis interné dans une clinique de Haute-Marne ou dans ses crises de démences il voit des chiens de plage arrière géants tournoyer autour de lui.

_________________
Fabrice

Il y'a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents, dans la mémoire des vivants. Jean d'Ormesson


Dernière édition par phoz182 le Mer 12 Avr 2017, 7:17 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simca1100.forums1.net
Dompierre01400
pilote 1100 TI
pilote 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 795
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 53
Localisation : Chanteloup en Brie 77 / Dompierre sur Chal. 01

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Mer 12 Avr 2017, 6:48 pm

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
argad16
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8900
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Mer 12 Avr 2017, 7:31 pm

Ca y est. Il a replongé...

jap jap jap jap

_________________
Everything dies, baby that's a fact, but maybe everything that dies someday comes back
Bruce Springsteen (Atlantic city / Nebraska - 1982)

Se suicider ! Mais on passe sa vie à le faire !
Louis Scutenaire (Mes inscriptions, Gallimard, 1945)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PHIL.52
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 3859
Date d'inscription : 05/02/2009
Age : 53
Localisation : haute marne

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Mer 12 Avr 2017, 8:04 pm

yeeeeees Laughing

_________________
phil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dompierre01400
pilote 1100 TI
pilote 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 795
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 53
Localisation : Chanteloup en Brie 77 / Dompierre sur Chal. 01

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Mer 12 Avr 2017, 8:27 pm

phoz182 a écrit:


4/1968-1973: Drogue, Larzac, chèvres et pauvreté.
Des gens se sont plaint !
Ils disent qu'il y a deux paragraphes 4 et que cela nuis à la fluidité de cette étude historique...
D'après Stephane BERN qui prétend gérer les interrets d'Alain DECAUX (historien contemporain à notre S.1100 chérie), cette erreur de numérotation ne lui fera pas plus de deuxième trou de balle que de deuxième sortie d'échappement à la première ti venue ! Smile

PS : je n'ai aucune personnalité, ce style me dit qqchose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mels
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 2491
Date d'inscription : 11/05/2008
Age : 49
Localisation : tarbes

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Mer 12 Avr 2017, 8:42 pm

ddr ddr ddr ddr prosterne prosterne prosterne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal66
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 1550
Date d'inscription : 01/02/2015
Age : 55
Localisation : bages 66670

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Mer 12 Avr 2017, 9:22 pm

je me disais bien qu' avec ce soleil , cela allait faire des ravages sur les personnes qui n' étaient pas habituées  ptdr ptdr ptdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
13001100
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 2271
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 47
Localisation : VILLENEUVE SAINT GEORGES (94)

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Mer 12 Avr 2017, 10:12 pm

C'est EXCELLENT  top top top top top top top top top top oui oui oui oui oui oui oui oui ptdr ptdr ptdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu Viollet
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6518
Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 36
Localisation : 31600 MURET

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Jeu 13 Avr 2017, 9:37 am

Génial, le retour de l'histoire de la 1100 !!!
Carbu de 500 c'était encore pas assez viril par contre

_________________
Mathieu
Matra Rancho X "amélioré", 1982
Magnat Debon M4DL 1956 (restau commencée il y a dix ans, à finir)
Solex 2200 1963, Flandria Sportif 4 1965, CB500four kitée 605cc (l'Arlésienne)
Flandria Consul 1962 à restaurer, Honda PC50 1969, 4 Honda P50 de 1967 à 1969
Yamaha 360 XS 1977, Montesa 250 Trail en pièces

J'aime me battre  bigrin
"...et dites-vous bien que dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres." (Michel Audiard, le Cave se rebiffe, 1962)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B32
pilote pro 1100 TI
pilote pro 1100 TI
avatar

Nombre de messages : 1698
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 51
Localisation : Auch

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Ven 14 Avr 2017, 4:55 pm

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phoz182
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 17086
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 35
Localisation : 82170 Bessens

MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   Jeu 15 Juin 2017, 1:57 pm


_________________
Fabrice

Il y'a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents, dans la mémoire des vivants. Jean d'Ormesson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simca1100.forums1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La véritable histoire de la simca 1100   

Revenir en haut Aller en bas
 
La véritable histoire de la simca 1100
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» SIMCA 1100 semi-automatique 1974
» Simca 1100 ES
» Tête brûlée, ma véritable histoire, par Boyington
» simca 1100
» [VEND ou ECHANGE] Simca 1100 de 1972

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Simca 1100 :: Le centre des archives :: Historique-
Sauter vers: